ENE05_top

Dossier | Assurer une grande inertie thermique

Assurer une grande inertie thermique

© Free-Photos / Pixabay.com

Minimiser la demande en énergie en choisissant des matériaux lourds pour créer un tampon thermique limitant les risques de surchauffe.

Le Guide Bâtiment Durable propose la démarche suivante, différant selon la nature des travaux , visant à favoriser une grande inertie thermique:

  • En rénovation : identifier le type de structure existante et augmenter autant que possible son inertie, préserver l'accessibilité à la masse thermique des éléments de construction et choisir des éléments de finition aussi peu isolants que possible
  • En construction neuve : privilégier une structure portante lourde, préserver l'accessibilité à la masse thermique des éléments de construction et choisir des éléments de finition aussi peu isolants que possible
  • Vérifier dans les deux cas que les objectifs de confort d'été peuvent être atteints par des simulations dynamiques

Enjeux

La construction en ossature bois, dite « légère », a connu un essor fulgurant ces dernières années en région de Bruxelles Capitale. Ceci, en combinaison avec une architecture très vitrée, engendre des problèmes de surchauffe parfois très problématiques dans certains bâtiments, non seulement tertiaires, mais aussi dans les logements. C'est le problème de la caravane au soleil : l'air intérieur s'y réchauffe très vite en contact avec les parois surchauffées par le soleil.

Une attention particulière doit donc être portée à l'inertie thermique dans les constructions, sans quoi une temporisation des apports de chaleur devient impossible, et le risque de surchauffe important.

Le graphique ci-dessous illustre cette problématique : on y observe l'augmentation de température qui peut se produire dans un bâtiment avec une faible inertie, en comparaison avec un bâtiment à forte inertie. Dans le premier cas, la surchauffe est clairement présente en fin de journée tandis que dans l'autre cas, la courbe des températures reste plus ou moins lisse tout au long de la journée.

Exemple de l'évolution des températures intérieures

Structure béton

Structure béton

Projet Aéropolis II (Batex 40) © Cenergie

Ossature bois

Ossature bois

Projet Biplan (Batex 55) © BxlEco

Démarche

Concrètement, la démarche relative à l'inertie thermique sera sensiblement différente selon que l'on se trouve en rénovation ou en construction neuve.

La démarche développée doit s'inscrire dans une démarche plus globale visant à assurer le confort thermique d'été, qui étudiera également la mise en place de protections solaires, la limitation des productions de chaleur dans le bâtiment (éclairage artificiel, bureautique, etc.), l'utilisation de la ventilation intensive la nuit pour refroidir les locaux. Les dossiers Diminuer la consommation d'énergie des bâtiments, Limiter les charges thermiques et Appliquer une stratégie de refroidissement passif détaillent les stratégies mentionnées ci-dessus.

En construction neuve

  • Privilégier une structure portante lourde.

  • Préserver l'accessibilité à la masse thermique des éléments de construction (Choisir des éléments de finitions aussi peu isolants que possible).

  • Pour les bâtiments avec des apports de chaleur internes importants, vérifier le confort d'été au moyen d'outils de simulation dynamiques.

En rénovation

  • Identifier le type de structure existante :

    • En présence d'une structure lourde : conserver l'accessibilité à la masse thermique, ou évaluer la faisabilité de la rendre accessible si ce n'est pas le cas à la base.

    • En présence d'une structure légère : prévoir, où cela est possible, des éléments constitués de matériaux à forte inertie.

  • Préserver l'accessibilité à la masse thermique des éléments de construction (Choisir des éléments de finitions aussi peu isolants que possible).

  • Pour les bâtiments avec des apports de chaleur internes importants, vérifier le confort d'été au moyen d'outils de simulation dynamiques.

mis à jour le 01/01/2013

N° de Code : G_ENE05 - Thématiques : Energie - Thématiques secondaires : Inertie thermique - Composants du projet liés : Mur extérieur | Mur intérieur | Ossature bois | Plafonds | Plancher | Toiture | Free-cooling | Refroidissement