MOB02 - Support velo_top

Dispositif | U renversé ou arceau

U renversé ou arceau

© Syda Productions / Shutterstock.com

Le support pour vélo doit à la fois être pratique d'utilisation et sûr, afin d'éviter le vol. L'arceau avec barre transversale est le modèle de base pour la région Bruxelloise. En principe, ce système peut être utilisé pour tous les types de parkings vélo et pour des installations de stationnement vélo de n'importe quelle dimension. Ce n'est que lorsqu'il y a vraiment peu d'espace ou que le stationnement apparaît confus que l'on peut passer à un système plus compact, qui dégage une impression plus ordonnée.

Quels sont les différents types de supports à vélo ?

U renversé
ou « agrafe »

Appuis U renversé ou arceau

U renversé ancré dans le sol.

Râteliers vélos
 

Râtelier ou range-vélo

Système de rangement plus compact dans lequel le vélo peut être inséré et fixé, éventuellement en alternance haut-bas.
Ils doivent impérativement être équipés d'un système pour maintenir le cadre, y attacher un cadenas, accepter tous types de roues.

Les simples pince-roues sont à éviter partout.

Stationnement vertical
 

Stationnement vertical

Dispositif pour suspendre le guidon ou la roue avant par un crochet métallique fixé au mur ou au plafond.

Des variantes existent : porte-vélo plafond par poulie ; support mural pour vélo.

Râtelier étagé
 

Range vélos superposé

Système de rangement vélos superposé sur deux niveaux.

Quels sont les avantages et inconvénients des différents types de supports à vélo ?

Types de supports à véloAvantagesInconvénients
U renverséSimplicité, intégration aisée, coût limité, permet d'attacher cadre et roues, convient pour tous antivols et tous types de vélos, nettoyage aisé.Prend plus de place que les autres types de supports à vélo.
Pince-roue avec supportCompact, alternance haut-bas : permet le stockage de davantage de vélos.

Ne s'adapte pas aisément à tous types de vélos.

La manipulation des vélos est inconfortable car les guidons s'entrecroisent.

Nettoyage compliqué par les éléments au sol.

Eléments de suspension

Gain de place considérable.

Plus adapté pour le stockage de longue durée.

Des systèmes améliorés avec ressorts simplifient les opérations de levage.

Limité aux vélos légers, exclut les vélos électriques.

Nécessite une certaine force de la part de l'usager.

Exclu pour parking courte durée.

Range-vélos superposéGain de place intéressant, surtout pour les grands équipements (plus de 200 vélos).Usage occasionnel, déconseillé pour un usage quotidien et donc surtout pour les immeubles de bureau et les grandes installations de stationnement (gares SNCB,...).

Quels sont les variantes à éviter ?

De nombreuses variantes, présentant un design attractif mais peu pratiques, sont disponibles. Elles présentent malheureusement toujours des éléments moins satisfaisants que le modèle classique. Trop long, le modèle gêne les vélos avec sacoches et sièges enfant ; trop étroit, il ne permet pas d'attacher l'avant et l'arrière ; trop bas, le vélo risque de chuter...

Les figures ci-dessous présentent quelques variantes et leurs inconvénients.

Supports vélos : variantes à éviter

Quel est le support à vélo à favoriser ?

De manière générale, les U renversés sont recommandés pour tous les usages, sauf les logements individuels. En cas de rénovation, il faut s'efforcer de trouver un emplacement suffisamment grand pour accueillir le nombre d'appuis identifié (voir dossier Réaliser des parkings à vélos ). Si cela n'est vraiment pas possible, alors seulement on peut envisager les autres types de rangements.

Avantages :

  • Par sa simplicité et sa faible surface d'emprise au sol, le U renversé s'intègre facilement à l'environnement ;
  • il convient pour tous les vélos. C'est le modèle "universel" par excellence ;
  • il est particulièrement adapté au stationnement de courte ou moyenne durée ;
  • un U peut recevoir deux vélos, guidons opposés pour faciliter les mouvements des cyclistes. Idéalement, leur positionnement doit permettre l'accès par les deux côtés ;
  • ce dispositif convient pour la majorité des antivols et permet de cadenasser les deux roues et le cadre ;
  • très bonne durée de vie ;
  • entretien aisé.

Quel est le nombre d'emplacements à  prévoir?

En ce qui concerne les principes de dimensionnement, on se reportera :

Le RRU et le permis d'environnement pourraient imposer des conditions spécifiques en termes de parking vélo. Pour tout savoir sur le permis d'environnement, voir aussi le Guide administratif sur le site de Bruxelles Environnement.

Comment réaliser les fixations ?

  • Au sol : l'ancrage antivol des supports dans le sol sera réalisé soit au moyen de platines fixées par des boulons inviolables, soit par encastrement dans le sol. Les platines sont plus aisées à mettre en place mais moins solides. En cas d'ancrage dans le sol, le détail de la partie enterrée doit empêcher que le support ne puisse être tiré vers le haut.
    Il se peut aussi que les supports soient groupés par bloc de 3 ou plus.
  • Support à vélos vissé sur une plaque: Outre le montage isolé, il est également possible de combiner une série d'arceaux sur un râtelier. Cette solution présente l'avantage de réduire  significativement les frais d'installation. Il est également possible de procéder à des essais pour déterminer le positionnement correct des râteliers. Et lorsqu'on ne peut percer d'orifices importants dans le revêtement, le râtelier est une solution à envisager.

Fixation des U renversé

Plus d'information dans le vadémécum > Systèmes pour installations de petites dimensions (1 à 20 vélos)

Quelles sont les dimensions ?

Les dimensions suivantes sont recommandées :

  • Hauteur : 60-80 cm
  • Largeur : min 80 cm et max 100 cm
  • De préférence, présence d'une barre horizontale supplémentaire, à 20 cm du montant supérieur
  • Tube transversale : section plane
  • Epaisseur des tubes : maximum 5cm
  • Résistance à une force latérale de 100kg
  • Fixé par des platines ou par l'enfouissement des pieds dans le béton (minimum 25cm dans le sol)
  • Espacement entre deux arceaux : 100cm dans le cas d'un montage des supports perpendiculaires à la chaussée ; 140cm pour des supports implantés en biais (à 45°).

Il faut prévoir une superficie par vélo de l'ordre de 2m², hors allées d'accès et aire de manœuvre.

Dimension U renversé classique

Quels coûts doit on prendre en compte ?

Malgré que les coûts d'un parking automobile sont dix à vingt fois supérieurs aux coûts d'un parking vélo, ces derniers sont tout de même trop souvent sous-estimés. Les aspects suivants sont à prendre en compte:

  • les coûts d'investissement et d'installation: pour un U, il faut compter environ 170 € pour un montage isolé, et 100 € par support pour un montage en série. Pour réduire les coûts, il est possible de combiner plusieurs U sur un seul râtelier ;
  • les coûts d'entretien et d'enlèvement des vélos et cadenas abandonnés ;
  • l'avantage fiscal pour les entreprises ;
  • les autres primes et avantages.

Quels sont les points d'attention en ce qui concerne l'exploitation, la gestion et l'entretien ?

  • Information aux utilisateurs

Des mesures d'information, communication ou sensibilisation peuvent être envisagées afin de faciliter l'appropriation du support par les usagers. C'est notamment le cas lorsque les dispositifs sont complexes (comme le maniement des râteliers étagés).

Des autocollants peuvent également être apposés sur les supports afin d'indiquer leur bonne utilisation.

Autocollant apposé sur les arceaux vélos

  • Nettoyage
  • Le nettoyage mensuel du sol autour et sous les supports à vélos est nécessaire. Par temps de pluie, les vélos se chargent de boue et de particules de gomme de pneus de voiture, laissant des traces noires au sol lorsqu'ils sont stationnés.
  • Afin de faciliter le nettoyage, il convient d'éviter tant que possible les obstacles et éléments gênants.
  • Les supports les plus simples (U renversés, crochets de suspension) sont aussi les plus faciles à nettoyer. Les éléments de suspension permettent même le passage de la machine de nettoyage industrielle.

La bordure de la plaque gêne le nettoyage

  • Enlèvement des épaves et des vélos abandonnés
  • Lors des contrôles réguliers des installations, la présence de vélos abandonnés, d'épaves ou de vélos mal garés peut être détectée. Ces contrôles s'effectuent dans un périmètre défini (le domaine d'activité) à une fréquence déterminée.
  • La communication est importante : le gestionnaire doit prévenir les usagers à temps et selon un canal approprié (affichettes sur les vélos et sur les cadenas, affichage dans les communs (ascenseurs, valves...), email, message sur le site intranet, etc. Le message doit être formulé positivement : « Afin d'accueillir les cyclistes dans les meilleures conditions, il sera procédé à un enlèvement des vélos et cadenas gênants... ». Les propriétaires qui ne se sont pas signalés, voient leur matériel enlevé.
  • L'enlèvement et le stockage : L'enlèvement du vélo s'effectue par le gestionnaire clairement identifiable ou par une entreprise mandatée. À Bruxelles, il existe depuis 2012 un dépôt central de vélos abandonnés qui rassemble tous les vélos en provenance des dépôts communaux permettant de récupérer son bien moyennant preuves (déclaration de vol, facture d'achat, passeport du vélo, clé de cadenas...).
  • Le recyclage : Si le propriétaire n'est pas venu récupérer le vélo après le temps règlementaire de stockage, le vélo est recyclé ou tout simplement liquidé. Des entreprises d'économie sociale, telle que l'asbl CyCLO, forment des personnes à la mécanique et au recyclage des vélos en vue de leur réinsertion dans le marché de l'emploi. et des points vélo. L'asbl CyCLO en est le gestionnaire et la stratégie est établie en concertation avec les différents services des communes bruxelloises. Il est parfois possible de retrouver son vélo en allant jeter un œil sur le site  Bikebank.

Voir vadémécum>3.3.3 Gestion

  • Durée de vie

Un niveau d'entretien correct et le choix de matériaux de bonne qualité garantissent une longue durée de vie aux supports à vélos.

Des normes relatives aux matériaux sont signalées dans le Vade-mecum Vélo – Stationnement vélo :

  • NBN EN ISO 1461 : Norme de galvanisation ;
  • NBN EN ISO 2409 : Peintures et vernis ;
  • ISO 9227 : test de corrosion.
  • NBN EN ISO 4628-3 Peintures et vernis, évaluation de la mesure dans laquelle la rouille transperce les couches de peinture au départ d'une série de clichés exemplaires.

L'organisme d'agrément néerlandais FietsParKeur a compilé une série de normes et d'exigences complémentaires. Outre les exigences de qualité précitées pour les systèmes de stationnement vélo, il a défini une série d'exigences supplémentaires (par example le test d'effraction).

Aller plus loin

Sites web

Bibliographie

mis à jour le 08/12/2020

N° de Code : G_MOB02 - Thématiques : Mobilité - Thématiques secondaires : Entretien/Maintenance | Vélo